Escale à Ile des Pins

Seule une escale à bord d’une croisière maritime vous fera profiter des atours de l’Ile des Pins en Nouvelle-Calédonie. La destination a attiré des milliers de visiteurs l’an dernier, et ses points d’intérêts valent le détour. Voici ce qu’offre « l’île la plus proche du paradis » non loin de l’australie nouvelle zélande.

Géographie-position et attraits

L’île des Pins (dite Kunié en langue Kanak) est un ensemble de terres insulaires appartenant à la France et situées au sud-est de la Grande-Terre (nouvelle calédonie). Il s’agit donc d’une petite commune de 2 000 habitants tout au plus. Elle ne mesure que 152 km², avec en moyenne 13 habitants/km². Dans les faits, l’île ne fait que 14 km sur 18, avec de très nombreux attraits.

Par exemple, l’Île des Pins abrite des dizaines de sables d’un blanc pur et fin, ainsi que de nombreux lagons et baies à l’instar de la baie d’Oro et celle de Kuto. La plage de Kuto et ses eaux turquoise sont une perfection de beauté qu’on prend plaisir à admirer à l’occasion d’une escale en bateau.

Ce sont aussi les vestiges préhistoriques de la commune qui attirent les visiteurs : les peintures rupestres de Vatcha à Vao ; les poteries Lapita et plusieurs centaines de tumulus au centre de l’île constituent des attractions touristiques incontournables.

Culture et gastronomie

L’île étant à 95% habitée par les Kanak, leur culture est mise en exergue presque partout. Parmi les manifestations culturelles les plus prisées, citons le marché matinal du mercredi et du samedi. Au mois de mars, les Kanak organisent de nombreuses festivités à l’occasion de la première récolte d’ignames : danses et musiques folkloriques sont alors au rendez-vous. En mai, à l’occasion de la foire de l’île des Pins, les Kanak présentent leurs meilleurs œuvres artisanales, ainsi que des danses et musiques propres à la région du Pacifique. Si vous êtes un passionné de dreads, vous serez vraiment servi.

Et comment faire une escale dans la commune sans déguster le fameux bougna, plat d’ignames, de taros, de patates, d’ignames et de bananes arrosées de lait de coco. Les brochettes de cerf et de civet, ainsi que des plats de crustacés et de poissons qu’on mange crus. Le sashimi de thon par exemple est vraiment succulent.

Lieux à visiter et activités sur place

Si vous êtes amateur de plongée sous-marine, bienvenue dans la baie de Ouémao ! Des professionnels font découvrir aux visiteurs les merveilles des profondeurs sous marines avec l’équipement adéquat à petits prix. En plus de visiter les différentes baies de la commune, passez par le sentier tropical de la baie d’Upi et accédez à la piscine naturelle de ce site ; ainsi qu’aux 2 grottes les plus célèbres de l’île : celles de la reine Hortense et la grotte immergée de la troisième. Le mysticisme et la végétation luxuriante de ces lieux en étonnent plus d’un. La baie poissonneuse d’Upi est un concentré d’attraits touristiques. Ses eaux cristallines, ses coraux et la beauté du cadre alentour sont incontournables lors d’une escale dans la commune.

Itinéraire idéal pour découvrir la ville en 4 heures

L’île peut être parcourue en scooter en une journée. Idéalement, votre séjour débutera par Gadji, puis vous atterrirez dans la baie d’Oro (26 minutes à moto) et sa piscine naturelle taillée dans le corail. Ensuite, vous pouvez faire une excursion dans les terres et foncer vers le sud-ouest de l’île jusqu’à la baie de Kuto (17 km environ). Le farniente, les plages de sable blanc et la cuisine locale ici sont un vrai plaisir. Pour finir, rendez vous à la baie de Kanuméra pour faire bronzette et visiter le rocher sacré des Kanak, avec un panorama à couper le souffle.

 

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*